Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Mes grandes traversées VTT

Aubrac, Margeride, Auvergne

27 Décembre 2015 , Rédigé par christianfargeix Publié dans #GTMC 4

24 juin etape 17: La Tieule - Le Gilbertes 64 km

Je pars un peu tard, 9h30, mais difficile de partir avec le petit dej copieux pris en compagnie des locataires connus hier soir. Je rejoins ma trace vers Fagettes, tout près de l'A75. Après quelques km de chemin je fais la descente sur St Laurent d'Olt par la route. J'y arrive à 11H et je fais quelques courses à l'épicerie pour midi. Après cette mise en jambes j'enchaine par une longue montée, 20 km de chemins avec 900 m de dénivelé, çà calme avec la chaleur omniprésente. Je pique-nique à Trelans sous un arbre avant d'attaquer les 10 derniers km de côte qui me mène au point culminant de la région à 1400 m. Ca y est je suis en plein cœur de l'Aubrac avec ses immenses pâturages et ses troupeaux de vaches. Les paysages sont magnifiques (enfin moi j'aime beaucoup), je suis sur le GR 60 appelé aussi "Tour de l'Aubrac", les randonneurs pédestres commencent à affluer. A 16H je bois un petit café dans une auberge au milieu de nulle part après avoir fait le plein d'eau dans un refuge/gite également au milieu de nulle part, le refuge des Rajas. Un peu plus loin je commence à me poser des questions sur le fait de pouvoir rejoindre Le Gilbertes ce soir car le GR devient très difficile, je passe même une descente dans les rochers qui dans l'autre sens aurait été impossible. Après des km de chemins caillouteux et casse-gueule, j'arrive enfin à St Laurent de Muret, plus que 6km assez faciles et j'atteins enfin le gite du Gilbertes à 18H30. Encore une sacrée journée bien que moins difficile qu'hier. Je reconnais le gite que j'avais déjà occupé il y a quelques années lors de ma GTMC 1, toujours aussi folklo! J'y rencontre 2 randonneuses qui font le tour de l'Aubrac. La tenancière a plus de 80 ans et a du mal à marcher suite à une opération mal faite (elle nous explique tout), elle fait cependant la cuisine (très bien), on s'occupe de mettre la table et de transporter les plats car on mange à l'étage et la cuisine est en bas. On termine le repas par un succulent dessert demandé spécialement par les 2 marcheuses, c'est une spécialité lozérienne, la coupétade, sorte de pain perdu avec beaucoup d'oeufs (9 dans celle de ce soir) et des pruneaux, j'en prends 3 fois, les autres n'en reviennent pas avec ce qu'on avait mangé avant, j'aurai des calories à dépenser demain! J'ai lavé toutes mes affaires, pas sûr que tout soit sec demain mais bon, plus envie de sentir le goupil. J'appelle pour réserver un gite pour demain pensant que je devrais arriver à Chanaleilles en...Auvergne (43). Dodo à 22h35 car longue conversation avec les randonneuses et la tenancière. Que va devenir ce gite légendaire après elle, elle n'a pas de repreneur, c'est vrai qu'il faudrait tout refaire car je doute qu'il réponde aux normes mais c'est tellement authentique!

Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne

25 juin etape 18: Le Giraldes - Chanaleilles 62 km

6h30 je me réveille. J'ai le temps d'aller marcher un peu et visiter le village à l'aube avant de prendre le petit dej prévu à 8h. Le petit dej, de base, café biscottes (le pain pas frais c'est bon dans la coupétade mais pas dans le café) miel confiture, et la poursuite des conversations d'hier soir repoussent le départ à 9h20. Matinée relativement facile avec coupure de l'A75 à Aumont-Aubrac. Dommage que je ne fasse pas étape ici car d'après plusieurs randonneurs il y a un gite où on mange un excellent aligot et je n'ai pas eu l'occasion d'en manger dans ma traversée de la Lozère, ce qui vous l'avouerez est une énorme lacune! Je vais entrer en Margeride par des chemins sympas, plutôt rocailleux ou sablonneux mais descendants. Je pique-nique à 12H15, déjà 30 km avalés. Passé St Alban je me heurte à une violente côte impraticable à VTT, je trouve facilement à la contourner par 1 km de route. Je trouve encore une petite auberge complètement inattendue où je peux prendre mon café. En fait je me trouve sur des chemins de Compostelle où les randonneurs sont nombreux, d'où les points de ravitaillement fréquents. L'après-midi comme le matin se passe sur des chemins assez roulants mais cette fois plutôt montants puisqu'en fin d'après-midi je passe devant un autre gite légendaire à 1300 m d'altitude, le gite du Sauvage. Je ne m'arrêterai cependant pas ici puisque j'ai réservé gite et couvert un peu plus loin, à Chanaleilles, le gite du pont. Je suis en dortoir avec des pélerins de Compostelle, ici c'est la clientèle principale. Le gite est propre et confortable, le repas est servi au café du Pont dans le village. Je lave encore toutes mes affaires, il y a un fil tendu plein soleil, çà va sécher. Quand on sait que la demi-pension est à 29 €, ce gite est l'un des moins chers que j'ai rencontrés sur toutes mes randonnées. A mon avis, c'est dommage pour eux mais leur prix est trop bas. (au moment où j'écris cet article je vois sur leur site qu'ils ont passé le prix à 33 € ce qui me parait plus raisonnable).

Ce soir je touche les 1200 km, reste environ 210 km que je devrais parcourir en 3 jours.

Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne

26 juin etape19: Chanaleilles - Lavaudieu 76 km

Ce matin petit dej classique, café pain beurre confiture miel, encore du miel d'on ne sait où, dommage. 20 km de chemins de Compostelle pour rejoindre Saugues en croisant quantité de pélerins, en principe ils sont matinaux. Et là nouvelle surprise, je discute avec 2 jeunes qui font Compostelle, une nouvelle fois il s'avère que la jeune fille habite dans le même village que moi à quelques centaines de mètres! Les habitants de mon village seraient-ils tous partis en randonnée, et en plus tous dans la même région? Drôles de coincidences quand même! Juste avant Saugues une belle scène de nature: d'abord une belette qui porte dans sa bouche un campagnol aussi gros qu'elle puis juste après, 2 hermines! A Saugues, ravitaillement pour les prochaines heures dans une boulangerie. Je quitte maintenant les chemins de Compostelle et j'amorce la descente sur Langeac sur un itinéraire totalement incertain, je l'ai tracé à partir de cartes IGN dans lesquelles j'ai une confiance très limitée. La première partie s'avère fiable, à travers prairies et forêts, puis une grande descente sur un large chemin très glissant, ensuite bifurcation sur un sentier très descendant et presque fermé par la végétation, les ronces me chatouillent souvent! Le sentier débouche au fond d'une vallée profonde sur l'abbaye Ste Marie, à Pébrac. Je ne connaissais pas du tout l'existence de ce site. Ensuite et faisant suite à un long sentier qui domine la route, je me trouve au pied d'un sentier super rocailleux qui doit me permettre de franchir une butte de 100 mètres de haut en ligne droite pour atteindre Chanteuges, mais un autochtone interrogé m'en dissuade vivement et je vais contourner la butte par la route qui suit la vallée, j'en profite pour piqueniquer au bord du ruisseau. A Chanteuges je m'arrête dans un bar à priori fermé (définitivement) mais dont le propriétaire très sympa accepte de me faire un café et ne voulait même pas que je paye. Encore quelques kilomètres mi-routes mi-chemins et j'arrive à Langeac. Il fait super chaud, je vais me désaltérer d'un Perrier, retire un peu d'argent pour finir mon parcours. Je paie tout en espèces, je n'ai de toute façon pas le choix car les gites prennent rarement la carte bleue et de plus cela me permet de bien cerner mon budget. Je pars avec une somme et je vois à tout moment ce qui me reste sachant que je me suis octroyé un budget de 1000 €  tout compris pour ce périple (je finirai nettement en dessous). Je fais quelques courses à l'intermarché car je pense camper sauvage ce soir et par des chemins divers assez roulants je rejoins Lavaudieu en toute fin d'après-midi après 76 km. Je trouve avec peine un endroit tranquille (enfin j'espère) pour planter la tente mais avant de la planter je décide de visiter le village (classé) et là je découvre une chambre d'hôte, la Buissonnière à 52 € petit dej compris (on en reparle demain) ce qui est très correct par rapport à ce qui se pratique. J'ai de l'avance sur mon budget, je suis très fatigué et l'étape de demain s'annonce difficile, je me l'offre. Du coup je vais manger des crêpes au restau, la victuaille achetée à Langeac fera le repas de demain midi. La soirée étape sera onéreuse mais largement compensée par celle de demain soir! Etant à priori sûr d'arriver dimanche (on est vendredi), j'appelle Martine pour la prévenir, elle me répond: "déjà?"...

Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne

27 juin etape 20: Lavaudieu - St Dier d'Auvergne 79 k

Ce matin petit dej d'enfer, le meilleur et de loin depuis mon départ, rien ne manquait: fruits frais, jus d'orange, muesli, lait, café, pain frais et bon, beurre, miel, confiture, madeleines, yaourt, enfin tout ce que j'aime quoi! Et en plus un très bon accueil des propriétaires, cet hébergement est à conseiller!

Départ à 9h. Les 10 premiers km assez plats et roulants puis brusque attaque de la montée sur Champagnac à travers bois, il fait déjà chaud et çà grimpe dur. A Champagnac je fais le plein d'eau chez l'habitant car les réserves fondent rapidement avec ce temps. Après Champagnac je casse la croûte au bord d'un étang et bois le café dans un restaurant attenant à l'étang. Ensuite 2e difficulté de la journée, montée dans les bois jusqu'à 1140 m mais çà se passe plutôt bien. Ensuite montées et descentes se succèdent sur des chemins assez larges jusqu'à St Genes la Tourrette. Depuis l'entrée dans le département du Puy de Dôme la presque totalité des chemins prévus et donc cartographiés IGN n'existent plus, soit détruits par les travaux forestiers soit bouchés par la végétation car pas fréquentés. Pour la première fois je me perds carrément dans un bois exploité à la dégueulasse (excusez moi mais y'a pas d'autre mot), je réussis à m'en sortir grâce au GPS mais en revenant sur mes pas, je suis contraint de contourner ensuite le bois par la route. Mais ça ne s'arrête pas là, je passe l'après-midi à rechercher des itinéraires de déviation c'est assez incroyable, j'ai les nerfs! Je suis un peu à bout surtout que de plus j'ai attrapé un rhume depuis 2 jours, je crois qu'il est temps d'en finir, la fatigue prend le dessus. Je voulais atteindre St Dier ce soir mais ça devient compliqué, je décide de rouler jusqu'à 19h et de planter la tente là où je serai. En fait, afin de trouver un coin tranquille je roule jusqu'à 19h30 ce qui fera de cette journée la plus longue passée sur le vélo: 7h47. Je me pose dans un petit bois, mange les restes de midi et dodo à 21h20. Il doit me rester environ 70 km relativement plats pour arriver demain, cool!

 

Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne

28 juin etape 21: St Dier - Chatel-Guyon 72 km

Ultime étape de ce long périple avec en point de mire l'arrivée à la maison! L'étape est longue mais facile compte-tenu que le parcours traverse essentiellement la plaine de Limagne.

Cette nuit j'ai mal dormi, j'ai entendu sonner toutes les heures au clocher de St Dier situé à 3 km. La cause: j'avais froid!  Certes j'ai allégé mes bagages cette année mais c'est aussi un peu au détriment du confort, le duvet est un peu léger! J'ai aussi eu des crampes et c'est pas rigolo sous ma mini tente car il est difficile de s'y tourner mais c'est un choix, pas de regret. Donc ce matin lever à 6h15, en cette saison le jour est déjà levé lui aussi depuis un bon moment. La tente est un peu mouillée de rosée, pas grave vu que je pourrai la faire sécher ce soir à la maison. Je finis mon stock de spordej et de lait concentré, espérant trouver un café à St Dier tout à l'heure. Ma roue arrière est semi-dégonflée, surement crevée mais je décide de regonfler on verra plus loin si çà tient, avec les chambres en latex les crevaisons sont très rares et le dégonflage très lent, effectivement ça va tenir la journée. J'arrive à St Dier à 8H, le seul commerce ouvert est la boulangerie (on est dimanche) où j'achète un croissant et quelques babioles pour midi, adieu le café espéré, les 2 bars sont fermés! J'attaque la seule partie montante de la journée, environ une dizaine de km pour sortir de St Dier par des chemins divers, j'adapte mon itinéraire car le tracé prévu est une nouvelle fois complètement erroné vu que les 3/4 des chemins n'existent plus, merci encore l'IGN, j'ai l'habitude mais le Puy de Dôme bat vraiment le record! J'échange quelques mots avec un VTTiste du dimanche, j'en n'aurai pas rencontré beaucoup pendant ces 3 semaines. Enfin je trouve à Espirat un bar (sympathique) ouvert où je peux boire mon café du matin, il est le bienvenu. La suite n'a pas beaucoup d'intérêt, 50 km de plaine par divers chemins au milieu des grands champs de la Limagne sous un soleil de plomb, c'est très rapide, j'arrive à la maison à 13h45 où Martine m'attend à l'entrée du village, appareil photo en mains pour immortaliser mon arrivée, malheureusement elle a effacé ses photos ainsi que celles du départ donc je vais être obligé de tout recommencer pour reprendre les photos mais ça c'est une autre histoire...

Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne
Aubrac, Margeride, Auvergne

Epilogue en quelques chiffres

21 jours de vélo

1 jour de repos

1438 km parcourus

133 heures sur le vélo

25355 m de dénivelé positif

2Kg de perdus (retrouvés 3 jours plus tard)

3 semaines de souvenirs inoubliables

40 barres énergétiques consommées

10 Kg de matériel emporté

100 heures de préparatifs

815 € dépensés en hébergements et ravitaillements

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :