Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Mes grandes traversées VTT

23 mai: étape 7: La Chavade Belair - Loubaresse

23 Mars 2012 , Rédigé par christianfargeix Publié dans #GTMC 3

GTMC3--184-.JPGDépart à 8H30, beau temps. Je pense aller jusqu'à Pied de Borne mais c'était sous estimer le parcours. Je traverse l'Ardèche dans le sens transversal des vallées et c'est pas gâteau! Les 10 premiers kms sont sans problème, succession de chemins vallonnés et caillouteux. Puis c'est la descente sur St Laurent les Bainetape-7.JPGs par un sentier hyper pierreux et un dénivelé de 1300 m à 840 m. J'y arrive à midi et fais mes courses pour midi et soir car je prévois camping sauvage. Sur la place l'eau sort d'une source à 53 °. Dans la descente je rencontre un couple de randonneurs allemands. Après mon pique-nique en bord de route où ne passe aucune voiture, ma trace débouche sur un chemin complètement inexistant, bizarre. Demi-tour pour retrouver un autre chemin. Je dois traverser une vallée profonde et boisée, belle mais inhospitalière. Après bien des hésitations j'emprunte un sentier très escarpé et très abrupte, le seul que je trouve, si jamais GTMC3--187-.JPGil ne débouche pas je suis dans l'impossibilité de remonter avec mon vélo chargé et finirai sans doute dévoré par les sangliers! Evidemment je suis à pied et ne pousse pas le vélo mais le retiens avec beaucoup de peine. Arrivé au fond de la vallée je retombe sur ma trace, sauvé! sauf que maintenant il faut remonter l'autre versant par un sentier ressemblant beaucoup au précédent et sous un soleil de plomb, c'est un enfer! Arrivé presqu'en haut que vois-je? les allemands! par où ont-ils passé? je ne le saurai pas, leur francGTMC3--193-.JPGais étant très modeste et mon allemand nul! Certes ils n'ont pas de vélo à trainer donc ils avancent plus vite que moi dans ce genre d'obstacle car pour moi ce fut du portage tout l'après-midi. Plus haut à la sortie d'un hameau le sentier continue mais je l'abandonne car il GTMC3--203-.JPGdevient impossible pour moi et mon vélo, j'ai repéré une petite route à la sortie du hameau, je l'emprunte, ca grimpe terriblement sur 3 km mais au moins je suis sur le vélo, j'en ai marre de le pousser! Du haut j'apercois mes allemands dans la pente, ils me font signe de la main. J'arrive à Loubaresse à 17H et je n'ai parcouru que 34 km depuis ce matin! je n'ai plus d'eau et j'ai très soif, j'apercois un bar j'y vole...fermé! je fais remplir mes bidons chez l'habitant et décide de continuer. Mon chemin est à nouveau bouché, cette fois par des arbres fraichement coupés (les randonneurs du gite d'hier soir m'avaient prévenu), je dois détourner par la route sur quelques kms puis je reprends un chemin qui s'enfonce dans les bois, je suis complètement HS et décide de me poser pour la nuit dans une clairière. Me croyant loin de toute civilisation, et alors que je dévore mon casse-croûte je vois arriver 2 individus, ils repèrent un parcours pour promener GTMC3--205-.JPGles enfants d'une école demain. On discute, ils sont VTTistes et après avoir vu mon parcours prévu pour demain, me conseillent vivement un autre itinéraire par une piste qui descend de MontselguGTMC3--183-.JPGes à pied de Borne, plus accessible et plus agréable. On verra demain s'ils avaient raison. Ils me conseillent aussi de ne pas garder de nourriture dans la tente car le secteur est infesté de sangliers qui seraient capables de piétiner la tente pour se nourrir! ils m'ont foutu la trouille pour la nuit, il faut pourtant que je dorme. Ecoutant leurs conseils je suspends mon reste de nourriture dans un arbre et à 9 H je tente de m'endormir!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :